Parce qu’elle voulait avoir les mêmes sourcils que le mannequin Cara Delevingne, une anglaise de 19 ans a failli être défigurée après avoir fait colorer ses sourcils.

Polly Smith a voulu suivre la tendance du sourcil étoffé en testant une technique appelée “HD Brows“.

Polly Smith, une britannique de 19 ans, a voulu tester la technique du

HD Brows, une méthode venue d’Angleterre, qui permet de se “sculpter“ un nouveau regard grâce à des professionnels du sourcil.Quelques heures après une épilation à la cire et une coloration, la jeune femme a commencé à ressentir des démangeaisons au niveau de ses sourcils et sa peau est alors devenue de plus en plus rouge. Le lendemain, elle pouvait à peine ouvrir les yeux et ses paupières étaient totalement gonflées. Des croûtes s’étaient alors formées et sa peau avait viré au jaune.“C’était horrible et tellement douloureux, c’était comme si on m’avait frappé en plein visage“ a t’-elle déclaré dans une interview accordée au site Mirror.Très vite, des médecins lui ont diagnostiqué une réaction allergique très sévère due à l’utilisation d’un produit colorant sur ses sourcils. Un constat étonnant, d’autant plus lorsque l’on sait qu’elle s’était justement rendue deux jours auparavant dans le salon pour faire un test afin de prévenir ce risque !Antibiotiques, antihistaminiques et stéroïdes lui sont donc prescrits, afin de stopper l’infection et de soulager les inflammations.Consciente qu’elle a évité le pire, elle préfère mettre en garde celles qui voudraient se laisser tenter par cette tendance : “Désormais, je dirai aux gens d’être plus prudent avec les teintures“.Depuis, les rougeurs et les gonflements ont disparu, mais les sourcils de l’étudiante en danse ont commencé à tomber…

Des allergies à prendre au sérieuxEn 2011, une anglaise de 39 ans était tombée dans le coma et avait fini par décéder un an plus tard des suites d’une allergie causée par l’utilisation répétée d’une coloration pour cheveux. En février dernier, le

Daily Mail rapportait qu’une plainte avait été déposée à l’encontre de la firme suite à son décès. Les plaignants accusent notamment la marque d’utiliser une trop haute concentration du composant chimique para-phenylenediamine (PPD) dans leurs teintures pour cheveux.Aurélie Sogny
Sources :
 

“Teen scarred after eyebrow tint treatment left her looking like she’d been ‘punched in the face’“, Laura Elvin, mirror.co.uk, juillet 2015.

“Coroner attacks cosmetics firms after mother died of massive allergic reaction to her L’Oreal hair dye“, Chris Brooke, dailymail.co.uk, février 2015.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *