On considère qu’une personne sur 10 est victime d’unépisode dépressif au cours de sa vie. Plus de lamoitié des malades vivent une seconde dépression, et70 % de ceux qui en ont fait deux en vivront une troisième,etc. jusqu’à l’apparition de formes chroniques. Lorsque lesantidépresseurs ne permettent pas de prévenir lesrechutes, comment faire pour enrayer ce phénomène ?Un fabricant américain propose une alternative pour le moinssurprenante : un « pacemaker » qui éviterait lesrécidives.Si cette annonce peut sembler étonnante, le dispositif doitpourtant être pris au sérieux : il vient d’obtenir uneautorisation sur le marché américain. Mais commentfonctionne ce dispositif ? Il s’agit d’un stimulateurélectrique qui est raccordé, via desélectrodes implantées dans la nuque, au nerf vague.En envoyant des impulsions électriquesrégulières, ce dispositif empêcherait lesrechutes dépressives. C’est en utilisant ce stimulateur pourtraiter les épilepsies résistantes aux traitementsque la firme aurait découvert ces propriétésantidépressives. Elle a alors mené différentsessais, en implantant le dispositif à plus de 200 personnes,mais en ne l’allumant que chez la moitié. Et lesstimulés ont vu leur humeur franchementaméliorée.Mais il faut relativiser : la technique reste encorecontroversée par de nombreux scientifiques, qui estiment queles études menées jusqu’à présentrestent insuffisantes, et qu’il faudrait également attendred’avoir plus de recul, pour connaître les éventuelseffets secondaires. La fée électricité doitencore faire ses preuves…Source : Communiqué de Cyberonics, février2005Click Here: Cheap FIJI Rugby Jersey

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *