Habitants du sud de la France, gare aux moustiques ! La présence d’Aedes albopictus, espèce potentiellement vectrice de la dengue ou du chikungunya est rapportée depuis quelques années. Il a également été détecté récemment dans la ville de Marseille, incitant encore davantage les autorités à la vigilance.

Originaire d’Asie, le moustique Aedes albopictus est implanté depuis longtemps dans certains départements français d’outre-mer. Mais depuis quelques années, il est également retrouvé en France métropolitaine, dans les départements de Haute-Corse, de Corse du Sud, du Var, des Alpes-Maritimes et même, désormais, dans certains quartiers de Marseille. Or cette espèce particulièrement nuisible est vecteur de maladies telles que la

dengue ou le

chikungunya.Même s’il n’y a pour l’instant pas eu d’épidémie de dengue ou de chikungunya dans le sud de la France, le ministère de la Santé et des Sports a mis en place un dispositif de lutte contre le risque de dissémination de ces deux pathologies en France métropolitaine. Ce dispositif consiste d’une part en une surveillance entomologique, c’est-à-dire des populations de moustiques. Cette action vise à détecter l’activité et la présence du moustique dans les zones où celui-ci est susceptible de s’implanter. D’autre part, les cas humains de maladies sont surveillés. Ces rares cas ne concernent d’ailleurs pour le moment que des voyageurs de retour de zones où ces virus circulent.Par ailleurs, une sensibilisation des personnes résidant dans des zones où la présence du moustique a été détectée est nécessaire. Des actions d’information et de communication seront menées cet été par les autorités locales. En effet, en modifiant son comportement et en adoptant des gestes simples, chacun peut participer à la lutte contre la prolifération de ce moustique.Un geste simple : Eliminez les eaux stagnantes ! Retrouvées dans les soucoupes de pots de fleurs, vases ou les gouttières, les larves de moustiques sont particulièrement friandes de ces espaces, véritables nids douillets pour leur développement.Frédéric TronelSource : “Dispositif de lutte contre la dissémination du moustique Aedes albopictus dans le sud de la France“, Communiqué de presse du ministère de la santé et des sports, 3 juin 2010Click Here: cd universidad catolica

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *