Les Ministères de la Santé et de l’Industrie rappellent l’obligation à partir du 12 août 2008 pour les bailleurs d’annexer les risques d’exposition au plomb pour leur locataire. La loi s’applique à tous logements construit avant le 1er janvier 1949. Cette décision fait suite à un récent rapport publié par l’Institut National de la Santé et de la Recherche Médicale et l’Institut national de veille sanitaire, qui estimait que 500 enfants étaient touchés chaque année par le saturnisme.

Le saturnisme est une intoxication due au plomb. A haute dose dans le sang, le métal est à l’origine de neuropathies qui peuvent parfois, dans les cas extrêmes conduire à la mort. Le rapport mettait en avant qu’actuellement, le principal risque de contracter la maladie en France résidait dans les habitats anciens dégradés. Les vieilles habitations peuvent parfois contenir des revêtements en plomb en mauvais état, relâchant des particules pouvant être inhalées. En ligne de mire, principalement les peintures.
Les bailleurs de logements construits avant le 1er janvier 1949 sont donc maintenant tenus de faire diagnostiquer leurs installations par des experts assermentés. Si elles comportent un risque, ils devront en informer les occupants. Le cas échéant, le propriétaire devra également procéder aux travaux appropriés pour supprimer cette exposition. Le but de cette mesure est d’améliorer encore la prévention du saturnisme en France, dont l’éradication reste un objectif affiché par les autorités sanitaires.
Source : Communiqué de presse conjoint du ministère du logement et de la Santé – août 2008
Photo : LE MOINE MICHEL/SIPAClick Here: cheap sydney roosters jersey

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *