La ville de New York déclare l’état d’urgence sanitaire pour faire face à une épidémie de rougeole.Le maire de la ville Bill de Blasio a ordonné mardi que les habitants non vaccinés de plusieurs quartiers de la ville soient contraints de recevoir le vaccin.

Sommaire

  1. New York déclare l’état d’urgence sanitaire
  2. “Une approche plus musclée”
  3. La rougeole en augmentation depuis 2017 en France
  4. Rougeole : les symptômes à ne pas négliger

Il s’agit d’un nouvel épisode du retour de la rougeole, observé dans de nombreux pays occidentaux et directement lié à la montée du mouvement anti-vaccination.New York déclare l’état d’urgence sanitaireLa ville a déclaré l’état d’urgence sanitaire dans quatre zones situées dans le quartier de Williamsburg, au nord-ouest de Brooklyn. Tous les individus “ayant pu être exposés à la rougeole” devront être vaccinés, sous peine de poursuites pénales et d’une amende de 1.000 dollars.La

municipalité a également prévenu que, toujours dans ces zones, les garderies destinées à la communauté juive orthodoxe ainsi que les yeshivas, écoles talmudiques, qui accepteraient des enfants non vaccinés seraient également passibles de poursuites pénales et même de fermeture administrative.Jusqu’ici, l’Etat de New York obligeait à une série de vaccinations pour intégrer le système scolaire mais accordait des exemptions pour motifs religieux.Depuis octobre, 285 cas de rougeole ont été enregistrés à New York alors que la maladie avait quasiment disparu aux Etats-Unis, avec seulement 86 malades dans l’ensemble du pays en 2016 (2 à New York), selon les données du Centre de contrôle des maladies (CDC).La

rougeole est une maladie très contagieuse, pour laquelle il n’existe pas de traitement curatif et qui peut provoquer des complications médicales, voire même la mort. Aucun décès n’a été recensé à New York depuis le début de cette crise sanitaire.La résurgence de la rougeole à New York, comme dans plusieurs autres régions du monde, en Europe notamment, est attribuée au mouvement de défiance envers la vaccination, largement alimenté par internet en général et sur les réseaux sociaux en particulier.Les “anti-vax” évoquent souvent un rapport supposé entre le

vaccin contre la rougeole et des maladies voire avec une augmentation du risque d’

autisme, alors que toutes les études scientifiques sur le sujet ont montré qu’il n’existait aucun lien entre les deux.


“Une approche plus musclée”Ni les textes religieux, ni les autorités juives de New York ne déconseillent la vaccination. Le maire a indiqué être en contact avec les représentants de la communauté juive, même si aucun n’était présent lors de la conférence de presse.Bill de Blasio a rappelé que la ville avait mené, depuis plusieurs mois, une vaste campagne de communication pour inciter à la vaccination. Des documents ont été distribués, de l’information mise en ligne et des dizaines de milliers d’appels téléphoniques automatisés ont été passés en yiddish à des membres de la communauté orthodoxe.”Il était temps de passer à une approche plus musclée“, a estimé l’édile, précisant que le vaccin serait disponible gratuitement pour les familles n’ayant pas les moyens de payer.Le vaccin contre la rougeole est le plus souvent administré sous la forme du ROR (rougeole, oreillons, rubéole), appelé MMR aux Etats-Unis.”Cette situation peut être résolue rapidement“, a assuré le maire. “Nous pouvons y mettre un terme.””Quand vous choisissez de ne pas faire vacciner votre enfant, ayez en tête que vous faites aussi ce choix pour les gens qui gravitent autour de lui“, a plaidé Herminia Palacio, maire adjointe chargée de la santé et médecin.Elle a également indiqué que ses services avaient reçu des informations selon lesquelles se tenaient des “rougeole party”, auxquelles des parents amenaient leurs enfants pour qu’ils soient exposés à la rougeole.Les autorités de Rockland, un comté situé au nord de New York devenu un autre foyer majeur de rougeole,

ont décidé le 26 mars d’interdire écoles et lieux publics aux mineurs non vaccinés. Mais un juge a suspendu cette interdiction vendredi, après avoir été saisi par une dizaine de parents d’une école du comté.La rougeole en augmentation depuis 2017 en FranceEn France, après avoir diminué entre 2012 et 2016, le nombre de cas de rougeole a connu une augmentation à partir de novembre 2017, principalement à cause d’une couverture vaccinale insuffisante chez les nourrissons (79% avec deux doses de vaccin au lieu des 95% nécessaires), les enfants et les jeunes adultes. 

La rougeole est une infection virale potentiellement grave et très contagieuse (chaque malade pouvant contaminer jusqu’à 20 personnes) par voie aérienne soit directement auprès d’un malade, soit indirectement du fait de la persistance du virus dans l’air. L’éruption cutanée dure 5 à 6 jours, les formes les plus compliquées sont plus fréquentes chez les patients âgés de moins de 1 an et de plus de 20 ans. Elles peuvent nécessiter une hospitalisation pour pneumonie ou complications neurologiques graves, pouvant aller jusqu’à des décès. La phase de contagiosité démarre la veille de l’apparition des premiers symptômes et s’étend jusqu’à 5 jours après le début de l’apparition des boutons.Seuls des médicaments pour soulager 

les symptômes de la rougeole peuvent être administrés, car il n’existe pas de traitement pour soigner cette maladie. Par contre, il existe 

un vaccin qui peut limiter la propagation cette maladie et éviter des complications graves. Pour cela, il est impératif de vérifier votre statut vaccinal car seule la vaccination peut vous protéger, mais aussi protéger les autres (notamment les enfants de moins de 1 an et les personnes immunodéprimées qui ne peuvent pas bénéficier de la vaccination).LE CALENDRIER VACCINAL CONTRE LA ROUGEOLEAujourd’hui, le calendrier vaccinal préconise :

  • Une 1ère dose du vaccin trivalent contre la rougeole, les oreillons et la rubéole à 12 mois ;
  • Une 2ème dose du vaccin trivalent entre 16 et 18 mois ;
  • Et pour les enfants, adolescents et adultes nés depuis 1980 et n’ayant pas reçu les deux doses préconisées, un rattrapage est proposé. Il peut se faire à n’importe quel âge.

Rougeole : les symptômes à ne pas négligerLes symptômes de la rougeole qui doivent alerter : fièvre supérieure à 38,5°C ; toux, nez qui coule, yeux rouges et larmoyants (conjonctivite) ; boutons rouges (d’abord sur la tête et le visage puis sur le reste du corps) et des lésions dans la bouche.Les personnes ayant la rougeole peuvent la transmettre depuis la veille des premiers symptômes et jusqu’à 5 jours après l’apparition des boutons. Les symptômes peuvent commencer à tout moment de 7 à 18 jours après avoir été en contact avec la personne atteinte de la rougeole. Des mesures barrières d’hygiène sont recommandées : aérer régulièrement les pièces, se laver régulièrement les mains, porter un masque, limiter les déplacements en cas d’infection.Si vous pensez avoir la rougeole, il est très important d’en avertir les professionnels ou établissements de santé amenés à vous prendre en charge afin qu’ils puissent mettre en place les mesures barrières d’hygiène (comme le port du masque) au sein de leurs équipes et dans les salles d’attente, pour éviter de contaminer les personnes autour de vous.Click Here: st kilda saints guernsey 2019

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *