Pour améliorer le lien entre l’Europe et la Chine, cette dernière a lancé son projet des nouvelles routes de la soie, c’est-à-dire des couloirs maritimes, des voies de chemin de fer ou encore des couloirs aériens, créés ou rénovés pour permettre des échanges plus rapides et moins coûteux. Ce projet, initié au début des années 2010, s’inspire des routes de la soie de Marco Polo, né il y a 800 ans.Des dizaines de pays impliquésLa Chine prévoit d’investir 1 000 milliards de dollars dans ces routes commerciales, pour créer ou rénover les infrastructures ferroviaires ou maritimes. Pour le chemin de fer, cela représente 11 000 km de rails à travers huit pays sur deux continents. Près de 80 pays sont impliqués dans ces nouvelles routes de la soie, tous moyens de transport confondus. Parmi les pays européens, seule l’Italie s’est engagée pour l’instant.Le JT

  • JT de 13h du dimanche 24 mars 2019 L’intégrale

Les autres sujets du JT

  • 1

    Norvège : grosse frayeur sur un paquebot

  • 2

    Papillomavirus : un appel pour une vaccination universelle

  • 3

    Lourdes : les commerçants d’articles religieux en colère

  • 4

    Xi Jinping à Nice : un dispositif de sécurité exceptionnel

  • 5

    Côte-d’Azur : comme un air d’été

  • 6

    Chemin de traverse : à la découverte de l’abbaye de Saint-Savin

  • 7

    Cinéma : le retour de l’éléphant Dumbo

  • Leave a comment

    Your email address will not be published. Required fields are marked *