Pour la 7e année consécutive, la Journée Nationale contre l’Herpès est organisée pour informer et sensibiliser à cette maladie et ses répercussions sur la vie sociale, familiale et affective des personnes atteintes.

La journée nationale contre l’herpès met cette année l’accent sur l’herpès du visage et ses différentes formes. Selon une récente étude, 7 millions de personnes en France sont concernées par cette maladie. Souvent minimisée, elle provoque pourtant des réactions émotionnelles fortes constituant un réel « handicap » au plan social, familial et humain dans la « vie » des personnes qui en souffrent. Le Baromètre Ipsos réalisé en 2005 montre que l’herpès du visage, principalement connu en tant que bouton de fièvre, bouton d’herpès ou herpès labial, est perçu comme peu grave mais gênant (92 %) et très contagieux (86 %).
Les risques de transmission du virus HSV (Herpes Simplex Virus) sont très élevés, non seulement d’une personne à l’autre, mais aussi par auto contamination. Comme les risques liés à la transmission sont largement méconnus du grand public, il importe de diffuser les bons comportements et les gestes de prévention à adopter pour aider à vivre mieux, à mieux supporter le regard de l’autre et surtout à limiter les risques de propagation du virus sur un trop grand nombre de visages.
Or sur les 7 millions de personnes affectées en France par le virus (HSV-1) de l’herpès du visage, 1 million souffrent de crises qui reviennent fréquemment (tous les 2 mois) mais seulement la moitié d’entre elles (53 %) consultent. Pourtant il existe des solutions permettant une prévention de la transmission du virus – que ce soit à soi-même ou aux autres – et des prises en charge optimales. En parler à son médecin, c’est ainsi déjà agir !
La Journée Nationale contre l’Herpès est donc une nouvelle fois l’occasion de faire entendre des messages forts sur ce virus. Des actions de sensibilisation et d’information seront organisées en différents points pour relayer ces messages et aller au-devant du grand public. Cette campagne intervient quelques semaines après la campagne des laboratoires GlaxoSmithKline sur le thème « Ne laissez plus un bouton d’herpès gâcher les plus beaux moments de votre vie », qui invitait également les patients à consulter.Sources : Communiqué de l’association Herpès – Novembre 2007Communiqué des laboratoires GSK – Septembre 2007

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *