À l’occasion de la sortie de son sixième album, intitulé Nue, Helena Noguerra a accordé une nouvelle interview au magazine Paris Match de ce 25 avril 2019. Un entretien durant lequel la chanteuse et comédienne de 49 ans évoque son rapport à la vieillesse, son optimisme, mais également son fils Tanel Derard,. “Un très vieux bébé de 27 ans” dont elle préserve l’identité du père secrète.

Tout était très instinctif avec Tanel. J’expérimentais beaucoup et l’enfant ne me pesait pas comme ça peut arriver plus tard. J’étais si jeune… C’était comme avoir un petit frère, je l’emmenais partout, se soutient-elle. C’est la raison pour laquelle il est très libre. Je l’ai élevée seule, donc j’en ai fait quelqu’un de très indépendant.” Pour ce qui est de sa relation avec son fils, maintenant qu’il est adulte, elle a confié lors d’un récent passage sur le plateau de Laurent Ruquier : “C‘est un monsieur maintenant, c’est terminé. Je fais de nouveau cavalier seul. (…). Il s’en fout un peu de sa mère. Il vient me voir le dimanche poliment.” Auprès de Paris Match, l’interprète belge ne cache pas son envie de devenir grand-mère : “J’aurais bien aimé avoir d’autres enfants, mais la vie, du moins celle-là, est passée très vite.”

Click Here: newcastle knights shirt

Côté coeur, l’ex-compagne de Philippe Katerine et du cinéaste Fabrice Du Welz espère toujours trouver l’amour avec un grand A : “Je suis de plus en plus misanthrope, et très solitaire. Des hommes, il y en a dans ma vie, mais pas un en particulier. C’est ce qui me manque, confie-t-elle. Je deviens nostalgique du couple, un couple rêvé, qui ne ressemblerait pas à ce que j’ai pu connaître. Je ne renonce pas à trouver l’amour, même si je me vois comme une Calamity Jane.

Helena Noguerra sera en concert au théâtre Les Étoiles, à Paris, le 15 mai 2019.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *