L’Etablissement Français du sang, qui assure la gestion des dons, craint une pénurie de sang en lien avec la grippe A. En effet, les dons sont en recul par rapport à l’année dernière. Cette baisse “varie entre 10 et 20 % selon les régions“, a indiqué au Monde Frédéric Bigey, coordinateur des prélèvements pour l’Alsace.

Si la situation n’est pas alarmante pour l’instant, l’Etablissement Français du sang (EFS) préfère anticiper car les fêtes de fin d’année signent toujours une diminution des dons. Une situation aggravée par la grippe A. “Même s’ils ne sont pas malades les gens restent préoccupés par le problème, ils doivent s’occuper de leurs enfants qui ont contracté la grippe ou encore prendre du temps pour aller se faire vacciner“, confie au Républicain-Lorrain le Dr Eric Jacquot, directeur adjoint de l’EFS Lorraine-Champagne. Dans le contexte de pandémie, l’EFS fait donc un appel aux donneurs pendant les fêtes, en particulier ceux du groupe O négatif, plus rare. L’établissement rappelle également que toute personne atteinte de la grippe doit attendre deux semaines après la fin de ses symptômes pour donner son sang. Même si, selon Jean-Philippe Derenne, ancien chef du service pneumologie à l’hôpital de la Pitié, à Paris, “il y a très peu de risques que le virus de la grippe se transmette par voie sanguine“. Par ailleurs, l’EFS précise que la vaccination n’est pas un obstacle au don. Agé de plus de 18 ans et en bonne santé, si vous souhaitez faire donc de votre sang, n’hésitez pas à vous rendre sur le

site de l’EFS, afin de connaître les lieux de collectes de votre région. Sarah LaînéSource :Site de l’Etablissement français du sang, Le Républicain-Lorrain, Le Monde, 9 décembre 2009

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *