Un dispositif d’information a été mis en place par les autorités sanitaires pour les patients ayant subi des micro-greffes capillaires réalisées dans une clinique de Lyon1 entre le 26 décembre 1997 et le 22 avril 2008. Cette alerte fait suite à un cas de septicémie détecté en mars 2008.

Le ministère de la Santé de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative a décidé de mener d’autres contrôles dans les centres de Nantes, Bordeaux, Rennes et Paris2, dirigés par le même gérant que celui de Lyon. Pour répondre aux questions des patients concernés une ligne téléphonique a été mise en place : 0 800 880 700.
Les sites de Paris et de Rennes n’exercent plus aujourd’hui d’activité, les contrôles se sont donc limité aux centres de Nantes et de Bordeaux. Ces deux inspections ont mis en évidence des manquements dans les procédures d’hygiène et de prévention d’infections bactériennes. Pour plus de sécurité, les deux sites ont dû suspendre temporairement leur activité.
S’il y a infection, les signes apparaissent rapidement après l’opération : infection cutanée, fièvre, et une prise en charge médicale rapide est nécessaire. Si vous avez reçu ce type de soins dans ces établissements et que vous constatez ces symptomes, consultez votre médecin traitant ou appeler le numéro vert 0 800 880 700, qui est accessible de 9 heures à 19 heures.
Le Ministère de la Santé, de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative demande par ailleurs aux directions départementales et régionales des affaires sanitaires et sociales (DDASS et DRASS) d’exercer une vigilance particulière sur tout signalement qui pourrait être rapporté relatif à ce type d’activités. Des inspections ciblées seront diligentées en cas de besoin.
Des travaux visant à un meilleur encadrement des pratiques de micro-greffes capillaires et, plus largement, des actes à visée esthétique sont d’ores et déjà engagés. Ils donneront lieu à un renforcement de la réglementation en la matière dans les prochains mois, afin de mieux assurer la sécurité des usagers.(1)SARL « Clinique de médecine capillaire et Espace esthétique médicale », 44 rue de la République, à Lyon 2ème.
(2)Bordeaux : clinique de micro implants capillaires, 6 rue Charles Lamoureux ; Nantes : clinique de médecine esthétique capillaire, 46 avenue Camus ; Paris : 23 rue Nollet (XVIIème) ; Rennes : 22, rue du Maréchal Joffre.
Source : Communiqué du ministère de la Santé de la Jeunesse, des Sports et de la Vie associative – Septembre 2008Click Here: All Blacks Rugby Jersey

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *