Des chercheurs de l’Ecole de Médecine de l’Université du Missouri aux Etats-Unis ont mené une étude pour démontrer l’efficacité du fitness sur la réduction des inflammations du foie provoquées par une consommation d’alcool chronique. Résultats.

La pratique du fitness préserverait le foie des inflammations liées à une importante consommation d'alcool.

Aux Etats-Unis, l’

alcool serait responsable de la mort de plus de 80 000 personnes par an selon le Centers for Disease Control and Prevention. Il peut notamment entraîner de graves pathologies telles que l’augmentation du volume du foie ou la

cirrhose.Une étude réalisée par des chercheurs de la

University of Missouri School of Medicine se sont penchés sur le problème et ont démontré que la pratique d’une activité de fitness protégerait le foie contre les inflammations liées à une consommation d’alcool chronique.“Nous savons grâce à de précédentes recherches que la consommation chronique et excessive d’alcool provoque des modifications de la structure des protéines présentes dans le foie, entraînant des dommages irréversibles. Dans notre étude, nous avons voulu voir si la pratique du fitness pourraient empêcher des dommages au foie liés à l’alcool.“, explique Jamal Ibdah, professeur de médecine à l’origine de l’étude.Protocole de recherche et résultatsDes “rats coureurs“, une race particulière, a été utilisée pour mener à bien cette expérience. Le but était de voir si une augmentation du métabolisme protégeait le foie contre les dépôts de graisse et l’inflammation. Un groupe de rats a été exposé à une consommation d’alcool chronique pendant six semaines, puis celui-ci a été comparé à un second groupe qui n’a pas été exposé à l’alcool pendant la même période de temps.“Comme prévu, nous avons constaté que les dépôts de gras sont plus importants dans les foies du groupe de consommateurs d’alcool“, a déclaré Jamal Ibdah, qui est également directeur de la division de gastro-entérologie et hépatologie à l’École de médecine de l’université du Missouri. “Toutefois, l’ingestion chronique d’alcool n’a pas causé une inflammation importante dans le foie. Les niveaux d’activité physique plus élevés semblent protéger contre le dysfonctionnement métabolique qui mène éventuellement à des dommages irréversibles au foie.“, a t’il précisé.L’équipe de Jamal Ibdah a également constaté que l’ingestion chronique d’alcool n’a provoqué aucune augmentation perceptible des acides gras libres, des triglycérides, de l’insuline ou du taux de glucose dans le sang du groupe exposé à l’alcool par rapport au groupe témoin.“C’est une découverte importante car l’ingestion chronique d’alcool peut réduire l’efficacité de l’insuline à long terme, entraînant des taux de sucre dans le sang plus élevées“, a déclaré Ibdah. “Avec une consommation chronique, nous nous attendions à voir ces niveaux beaucoup plus élevés que ceux de l’autre groupe, mais étonnamment, ils étaient identiques.“Jamal Ibdah estime que des recherches plus approfondies seraient nécessaires pour mieux comprendre comment le fitness offre une protection contre la consommation d’alcool chronique. La compréhension de ce mécanisme pourrait permettre de trouver des traitements éventuels contre les lésions dues à l’

hépatite alcoolique.Aurélie SognySource : “Aerobic Fitness May Protect Liver Against Chronic Alcohol Use“, University of Missouri School of Medicine, Jamal Ibdah and al., article publié le 15 février 2016 sur

www.medicine.missouri.edu.Click Here: cd universidad catolica

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *