Face à l’ampleur de l’épidémie de grippe qui a déjà touché plus de 2 millions de personnes, la ministre de la Santé a déclenché le plan ORSAN, le même dispositif qui avait été déclenché lors de la canicule de 2003, afin de désengorger les services d’urgences en mobilisant le secteur ambulatoire notamment en médecine libérale.

Le plan ORSAN déclenché pour désengorger les services d'urgences et les hôpitaux.

La plus forte épidémie de grippe depuis 15 ansSelon le dernier rapport du réseau Sentinelles de l’InVs (Institut de veille sanitaire), après 5 semaines d’épidémie, on dénombre en France métropolitaine 2 044 000 consultations pour

grippe. La grippe étant définie comme la présence de

fièvre supérieure à 39°C, d’apparition brutale, accompagnée de

myalgies et de signes respiratoires.Parmi les cas recensés, 245 nouveaux cas graves ont été hospitalisés en réanimation la semaine dernière, ce qui porte à 728 le nombre des cas graves répertoriés depuis début novembre. A cette date, on compte 78 décès.Et, selon la même source, le pic n’est pas encore atteint.Les services d’urgences débordésSi le nombre de consultations en médecine générale explose, il n’en reste pas moins que de nombreux patients ont recours aux urgences et aux services hospitaliers, ce qui rend critique la situation dans les hôpitaux car la réouverture de lits s’avère parfois nécessaire.Selon Europe 1, depuis la semaine dernière, les urgentistes et les services hospitaliers avaient tiré la sonnette d’alarme face à l’engorgement des services des urgences mais aussi du nombre d’hospitalisations pour grippe.ORSAN pour faire face à l’épidémie de grippeLe 19 février 2015, dans un communiqué, la ministre de la Santé, Marisol Touraine annonce la mise en œuvre du plan ORSAN (organisation de la réponse du système de santé en situations sanitaires exceptionnelles). Il s’agit du même dispositif qui avait été déclenché lors de la canicule d’août 2003 et qui avait provoqué 15 000 décès supplémentaires en France, par rapport à la mortalité habituelle.ORSAN est donc un dispositif qui se décline au niveau régional et comprend la mobilisation de la médecine ambulatoire du secteur privé afin que les personnes malades ne recourent à l’hospitalisation qu’en cas de situation d’urgence avérée.Dans le cadre de ce plan les établissements de santé publics et privés sont également mobilisés pour répondre aux situations exceptionnelles. Ainsi “le dispositif tension et le cas échéant, les plans blancs doivent permettre de déprogrammer des activités non indispensables (comme des chirurgies programmées), d’ouvrir des lits supplémentaires, de rappeler des personnels et de renforcer ponctuellement les équipes de professionnels de santé dans les établissements en difficulté“, précise le communiqué du Ministère de la Santé.Enfin, le secteur médico-social est également mobilisé pour assurer la prise en charge des personnes malades résidant en EHPAD.Les prévisions pour les jours à venirSi les autorités de santé et le réseau Sentinelle s’accordent pour dire que le pic d’épidémie de grippe n’est pas encore atteint, Sentinelles précise néanmoins que “selon le modèle de prévisions reposant sur les données historiques et sur les ventes de médicaments, l’incidence des cas de syndromes grippaux serait à son pic et devrait commencer à décroitre“.Voilà une nouvelle rassurante. En attendant, n’oubliez pas les gestes de prévention qui peuvent vous éviter d’attraper cette maladie : lavez-vous les mains aussi souvent que possible, utilisez des solutions alcooliques, éternuez et toussez en plaçant votre nez et bouche dans votre manche et consultez votre médecin en cas de symptômes évocateurs de grippe.Dr Jesus CardenasSources :Communiqué de presse du Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes du 19 février 2015 : Marisol Touraine déclenche le plan ORSAN pour faire face à l’épidémie de grippe saisonnière.Données à jour de grippe (semaine 5, 2015) de l’InVs (Institut national de veille sanitaire)  (

disponible en ligne).Europe 1.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *