Cristiano Ronaldo aurait aimé que les détails de son procès soient passés sous silence… ce qui ne sera pas le cas. Comme le révèle le Dailymail, Jennifer Dorsey – le juge chargé d’instruire l’affaire – a rejeté vendredi 2 août 2019 la demande du sportif qui voulait obtenir un accord de confidentialité. Le footballeur aurait émis le souhait d’une totale discrétion vis-à-vis du procès pour que ces accusations de viol n’entachent pas plus son image publique et ne nuisent plus à sa cote de popularité. Larissa Drohobyczer, qui représente la plaignante, se dit “satisfaite” de cette décision. L’avocat du champion portugais de 34 ans n’a, quant à lui, pas voulu réagir.

Click Here: newcastle knights rugby store

L’attaquant de la Juventus a toujours nié les accusations de viol qui le ciblent, assurant que cette relation était consentie. Et on pensait que Cristiano Ronaldo était sorti intact de cet épisode judiciaire, puisque les plaintes à son égard ont été rejetées faute de preuves “au-delà d’un doute raisonnable”. Mais cette nouvelle décision vient jeter une petite ombre au tableau. “Je ne suis pas convaincue que l’intérêt de Ronaldo d’obtenir l’accord de la plaignante soit suffisant pour sceller tout le dossier de cette affaire, précise le juge Dorsey. Mais les documents eux-mêmes et les citations des deux parties resteront scellés.”

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *