Malgré un avis positif de l’Europe, la France reste ledernier pays de la communauté à avoir maintenul’embargo sur le bœufbritannique. Mais cela pourraitbientôt changer. En effet, l’Agence française desécurité sanitaire des aliments (AFSSA) vient derendre un avis favorable à la réintroduction sur lemarché français de la viande bovine britannique.Après une étude comparative des risques entre lesproduits issus de bœufanglais et français, l’Agence aconclu que le niveau de sûreté était lemême pour les deux origines. Mais les experts soulignent queces importations devront respecter des critères trèsstricts. Si le gouvernement suit l’avis de l’AFSSA, la France devrachoisir d’importer :
– Soit l’ensemble des animaux rentrant dans les critèresdéfinis par la communauté européenne (DateBased Export Scheme ou DBES : animaux nés après le1er août 1996 ; âgés de plus de six mois et demoins de 30 mois ; dont la viande est désossée,dénervée et sans ganglions.) ;
– Soit l’ensemble des animaux répondant aux critèresdu DBES, mais avec une obligation de dépistage pour ceux deplus de 24 mois ;
– Soit uniquement les animaux de moins de 24 mois.
Mais l’agence souligne que dans tous les cas le risque zéron’existe pas : en France, le risque qu’un animal contaminépasse au travers des tests et se retrouve dans la chaînealimentaire est de un sur 2,3 millions. Le gouvernement devraitannoncer s’il suit ou non l’avis de l’AFSSA dans un délai dedix jours. Ensuite, à vous de choisir l’origine de votresteak selon votre intime conviction. Pour vous aider àdécider, retrouvez dès la semaine prochaine undossier spécial Doctissimo “Devez-vous manger de la viandebritannique ?“.
Click Here: camiseta rosario centralSource : Avis de l’agence française desécurité sanitaire des aliments du 20 septembre 2002.

Leave a comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *